Mieux communiquer

personnes-qui-montent-les-escaliers

 

 

Qu’elle soit gestuelle ou orale, la communication est essentielle dans le monde d’aujourd’hui et souvent cruciale dans les relations professionnelles. Maîtriser les messages que l’on veut passer permet à chacun d’entre nous de mieux se faire comprendre.

Comme l’explique le philosophe autrichien Ludwig Wittgenstein, la signification d’un mot ne réside pas dans sa référence concrète mais dans son emploi dans le langage. Or, plus le temps passe, plus le contexte dans lequel nous évoluons influe notre façon de communiquer.

L’environnement (expériences professionnelles, éducation, parcours académique) et le vécu (l’histoire de vie, la connaissance de soi) sont autant de facteurs qui conditionnent l’expression de nos préférences innées. Nos comportements sont ainsi induits par les différents biais évoqués.

La signification d’un mot ne réside pas dans sa référence concrète mais dans son emploi dans le langage.

e.L’enjeu pour un individu, dans sa vie sociale comme dans sa vie professionnelle, est d’être capable de maîtriser sa communication. Mais cette maîtrise exige, au préalable, un travail sur soi-même.

De plus en plus convoitée, l’activité de gestion de carrière propose un accompagnement individualisé fondé notamment sur l’analyse des zones de confort de l’individu – domaines où l’on est le plus à l’aise pour obtenir un résultat optimum sans peur – par opposition aux zones d’effort – domaines où on s’exprime avec plus de difficultés et qui nécessitent entraînement et concentration.                                      

Dans des contextes liés au management ou à des problématiques interprofessionnelles, l’outil le plus fréquemment utilisé pour identifier les dominantes psychologiques de l’individu est le Myers Briggs Type Indicator – bien connu sous le nom de MBTI. Basé sur les théories du psychiatre suisse Carl Jung, cet indicateur de personnalité a été traduit par Mesdames Myers et Briggs sous forme de questionnaire pour le rendre accessible aux non psychologues dès 1975. Seules les personnes certifiées MBTI peuvent faire passer ce test.

Un travail sur la dynamique des types issus du MBTI conduit à définir les outils de langage que l’on utilise pour communiquer. Au nombre de quatre, ils se décomposent ainsi :

  • Bluffer = Mystifier, mentir, arnaquer, gruger, tromper, berner, épater, feindre avec assurance, faire illusion.
  • Se taire = ne pas dire, passer sous silence, ne pas faire de bruit, ne pas montrer ( taire son chagrin)
  • Mentir = consiste à dire le contraire de sa pensée dans l’intention de tromper.
  • Dire = exprimer par la parole, affirmer, prononcer, émettre des sons.

Le MBTI donne les moyens de comprendre la complémentarité des typologies et de se situer dans un cadre qui décrit les différentes personnalités de manière positive et constructive. Tous les types se valent. Chacun a ses forces et ses faiblesses potentielles.

En accompagnant les cadres vers une meilleure connaissance de soi – notamment le MBTI, mais aussi le bilan de compétences, le coaching et l’outplacement individuel – permettent de gérer plus efficacement le changement et ainsi, d’améliorer ses relations au travail en valorisant la diversité.

 

Pour en savoir plus, contactez :
Coralie Rachet, Directrice France
paris@robertwalters.com
+33 1 40 67 88 00

femmes-qui-recrutent

Conseil 

en recrutement

Read more »