fr

Services

Les plus grands employeurs de France nous font confiance pour recruter rapidement et efficacement des personnes répondant à leurs besoins. Consultez l'ensemble de nos services et ressources sur mesure.

En savoir plus

Contactez-nous

Tant au niveau mondial que local, nous servons le marché du travail français depuis nos bureaux à Paris, Lyon, Nantes et Toulouse.

Contactez-nous
Offres d'emploi

Nos consultants écoutent vos aspirations afin de pouvoir à leur tour partager votre histoire avec les entreprises les plus réputées de France. Écrivons ensemble le prochain chapitre de votre carrière.

Voir toutes les offres d'emploi
Services

Les plus grands employeurs de France nous font confiance pour recruter rapidement et efficacement des personnes répondant à leurs besoins. Consultez l'ensemble de nos services et ressources sur mesure.

En savoir plus
À propos de Robert Walters France

Pour nous, le recrutement est plus qu'un travail. Derrière chaque opportunité se cache la possibilité de faire une différence dans la vie des professionnels.

En savoir plus

Travailler chez nous

Nos collaborateurs font la différence. Lisez leur témoignages pour en savoir plus sur une carrière chez Robert Walters France.

En savoir plus
Contactez-nous

Tant au niveau mondial que local, nous servons le marché du travail français depuis nos bureaux à Paris, Lyon, Nantes et Toulouse.

Contactez-nous

Trois petits tours et puis s'en vont

Plein emploi des cadres, rebond du marché de l’emploi, records en tous genres et embauches ont ponctué la sortie de cette pandémie. L’aversion au risque, pourtant bien française, semble s’être envolée : l’économie est en plein boum, les cadres ont besoin de renouveau, l’offre n’a jamais semblé aussi prête à rencontrer la demande.

Et pourtant...

Les entreprises n’ont jamais eu autant de mal à recruter. Deux phénomènes concomitants s’entrechoquent et déjouent le bon déroulé des recrutements : la surenchère d’offres d’emploi et l’effet rattrapage des employeurs.

Si l’on se penche sur cette surenchère, on note que les entreprises s’étant privées de recruter lors de la pandémie tout en subissant malgré tout des départs naturels sont aujourd’hui confrontées à un rebond d’activité et un manque structurel de collaborateurs pour y faire face. Le risque, au-delà de l’impact évident pour le manque à gagner de l’entreprise, est également de trop solliciter les collaborateurs encore en poste, loyaux et engagés, qui viennent de traverser une période inédite, et ainsi de les pousser à partir.

Du côté des rattrapages, à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Les entreprises se sont lancées tête baissée dans une guerre d’attrition : envolée des salaires, des ambitions, des perspectives et du sens, avec des recrutements express. Toutefois, la victoire est dangereuse, le quotidien venant rattraper les rêveurs. Alors qu’un premier cycle marqué par cette surenchère vient de se terminer, nous constatons d’ores et déjà une augmentation de 30% des candidats en période d’essai répondant positivement à nos sollicitations en disant « ne pas retrouver le poste qui leur avait été vendu ». Alors, erreur sur la marchandise ou vente mensongère ? Le tourbillon de reprise ne donnera réponse à personne.

Contre-offres & rattrapages, armes de séduction massive

Dans ce contexte de pénurie des cadres, le départ annoncé d’un collaborateur peut déstabiliser, au-delà de l’équipe, l’ensemble de la stratégie. La solution est donc claire : ne pas laisser partir les forces vives. Concrètement, ces deux derniers trimestres attestent d’un rattrapage quasi systématique (80%) des collaborateurs démissionnaires, en comparaison à des moyennes de marché stables plus proches de 30%.

Mais alors, en quoi consiste ce rattrapage ? Des promesses, des engagements, des sorties de grilles suivies ou non d’effets. Ce sparadrap non étanche soulage sur le moment, mais commence à révéler des plaies plus profondes à moyen terme. Ces revalorisations de titre, salaire, statut, évolution des collaborateurs prêts à quitter le navire entraînent une frustration de ceux qui se veulent loyaux et engagés.

Faut-il menacer pour être considéré ? A terme, ces rattrapés d’un jour ne sont pas pour autant ré-onboardés, et 75% d’entre eux seront de nouveau à l’écoute dans l’année.

Candidat, employeur, un conseil : connais-toi toi-même.

Partagez cet article

Liens utiles

Recevez nos offres d'emploi
Étude de remuneration
Conseils carrière
Prenez contact avec nous

Pour en savoir plus, contactez l'un de nos consultants spécialisés.

Pour en savoir plus :

Constance  Philippon

Constance Philippon

Director, Paris

Issue d’une double formation Droit/ESSEC, Constance rejoint le cabinet en 2014 après plusieurs années en cabinet de conseil, Directrice depuis 2024, elle encadre les équipes Legal, RH, Tech et Sales & Marketing.

Articles similaires

Voir tout le contenu

Booster son profil en interne

Vous pensez être prêt(e) pour une nouvelle opportunité, ou vous aimeriez avoir plus de responsabilités dans votre poste ? Il suffit parfois d'un petit effort supplémentaire pour attirer l'attention de votre manager. Ces conseils rapides et faciles à mettre en œuvre renforceront votre visibilité en i

En savoir plus

Négocier son salaire à l’aide d’un cabinet de recrutement

Abordée sans langue de bois entre le candidat et le cabinet de recrutement, la conversation sur la future rémunération repose sur la connaissance précise des grilles de rémunération appliquées par l’entreprise. Voici quelques conseils pour négocier son salaire avec l'aide d'un cabinet de recrutement

En savoir plus

Sortir du lot en entretien d’embauche

Dans leur recherche d’emploi, les candidats ont tendance à adopter des stratégies similaires : job boards, sites web, réseaux sociaux… Compte tenu du nombre de candidats qualifiés qui convoitent le poste de vos rêves, la question est de savoir comment sortir du lot et se placer parmi les meilleurs.

En savoir plus

I'm Robert Walters Are you?

Rejoignez une équipe internationale, créative et orientée solution. Nous offrons d'excellentes perspectives de carrière et une culture d'entreprise vivante.