Le métier de responsable recherche clinique

Néon rouge avec des reflets oranges

Qu'est-ce qu'un responsable recherche clinique ?

Évoluant dans l’industrie pharmaceutique ou cosmétique, le responsable recherche clinique dirige un laboratoire, dont il élabore la stratégie de développement. Il collabore étroitement avec le directeur médical.

C’est avant tout un chef de projet. Il coordonne les essais cliniques réalisés par le laboratoire, contrôle le respect des normes/budgets/délais tout au long de chaque processus d’analyse clinique, dont il rédige ensuite le rapport, avant de publier les résultats auprès de la communauté scientifique et du public. Il participe aussi au lancement de nouveaux produits.

Quel est le parcours type d'un responsable recherche clinique ?


Selon le type de médicaments à développer (pour usage humain ou vétérinaire), un diplôme d’État de docteur en médecine ou pharmacie ou vétérinaire est le chemin le plus direct vers le poste de gestionnaire de projets de recherche clinique. Néanmoins, il existe de nombreux diplômes d'études spécialisées pouvant également mener à la fonction de chef de projet études cliniques : sciences de la vie, métiers de la recherche clinique, pharmacologie clinique et épidémiologie ou pharmacologie-modélisation et essais cliniques, ingénierie de la santé, etc…

En termes d’expérience, un précédent poste d’attaché de recherche clinique, chargé de pharmacovigilance, chercheur et, de manière générale, toute fonction liée à la biostatistique sont des atouts. Il est fortement recommandé d’avoir développé autour de soi un solide réseau de professionnels.

Quels sont les qualités d'un responsable recherche clinique ?

La fonction d’un responsable recherche clinique exige des aptitudes multiples dont la première est évidemment un niveau pointu de connaissances scientifiques dans le secteur particulier qui le concerne. Il doit également se préparer à une grande mobilité pour assister/animer des séminaires ou des conférences.

Piloter une équipe multidisciplinaire vers le succès, tout en gérant des contraintes et des enjeux importants, nécessite du leadership, de la rigueur et un grand sens de l’organisation. Par ailleurs, les qualités relationnelles et de communication, d’expression écrite et orale, aussi bien en interne qu’en externe, sont indispensables pour informer et pour convaincre.

L’édition de publications scientifiques en anglais étant pratiquement inévitable, la parfaite connaissance de cette langue est indispensable. Enfin, la maîtrise des outils informatiques et de haute technologie s’impose.

Quel salaire peut espérer obtenir un responsable recherche clinique ?

À titre de référence, la rémunération annuelle brute moyenne varie entre 50 Ket 80 K€, le principal facteur influant sur celle-ci étant le niveau d’expérience.

Quelles sont les perspectives d’évolution d’un responsable recherche clinique ?


S’il reste dans son secteur d’activité, le responsable recherche clinique évolue naturellement vers les postes de directeur de recherche clinique, de responsable des études pharmaco-économiques, de responsable pharmacovigilance, de responsable de l'assurance qualité, de responsable de projet R&D ou, avec une formation complémentaire, de directeur médical. S’il s’oriente vers un autre domaine de compétences, il peut occuper le poste de chef de produits ou médecin produit.

Vous recherchez une opportunité de responsable recherche clinique ? Découvrez nos offres d'emploi santé.

Tous nos
conseils carrière 

Read more »

Nos offres d'emploi
en santé 

Read more »

Créez votre
alerte emploi 

Read more »

Évaluez votre salaire 

Read more »

Dernières offres d'emploi publiées