devenir consultant en recrutement

Après plusieurs années en tant qu’Acheteuse pour diverses entreprises en France et à l’étranger, Marie Roux a fait le choix de basculer vers le recrutement au sein du bureau lyonnais du cabinet Robert Walters.

Elle revient sur les différents aspects de son métier, et sur la valeur ajoutée de ce bureau implanté en région.

 

  • Quel a été ton parcours avant d’intégrer le cabinet Robert Walters ?

A la suite de mon diplôme obtenu en école de commerce en 2011, j’ai démarré ma carrière en tant qu’acheteuse dans un groupe retail, à Paris. Après 4 années, j’ai eu l’opportunité de poursuivre dans les achats, à Montréal, en tant que Category Manager pour un distributeur B2B, afin de développer une partie de l’activité de l’entreprise sur le marché nord-américain.

A mon retour en France, je me suis installée à Lyon et j’ai basculé vers le recrutement en intégrant le cabinet Robert Walters. Le virage s’est opéré après avoir échangé avec une consultante que je rencontrais initialement en tant que candidate, puis l’idée de rejoindre le cabinet a fait son chemin. Depuis janvier 2018, je pilote les recrutements sur les fonctions Achats et Supply Chain, sur une zone couvrant toute la façade Est de la France.

Aujourd’hui Senior Consultant, je cherche à développer mon activité en recrutant de nouveaux consultants afin de répondre aux besoins croissants de mes clients sur un marché post-covid particulièrement dynamique.

  • Selon toi, quel est le plus grand préjugé sur le métier de consultant en recrutement ?

De nombreuses personnes pensent que pour devenir consultant en recrutement, il faut impérativement avoir suivi des études dans les Ressources Humaines. Ce n'est pas vrai.

Au sein du cabinet Robert Walters, tous les consultants sont issus des métiers pour lesquels ils recrutent. Nous nous appuyons chaque jour sur notre connaissance du métier, de notre marché et sur le réseau que nous avons constitué au fil des années pour que candidats et entreprises se rencontrent et répondent aux besoins et envies de chaque partie.

C’est aussi grâce à cette expertise que nous pouvons être force de proposition et présenter à nos clients des profils atypiques, dont les compétences correspondent à leur cahier des charges.

Bien sûr, devenir consultant en recrutement s’apprend, et il faut développer de nouvelles compétences. De mon côté, j’ai pu renforcer ma culture business en m’appuyant sur la richesse de notre tissu économique régional. 

Habituée à jouer un rôle d’intermédiaire dans les Achats, j’ai également développé mon sens de l’écoute et du relationnel.

Enfin, je suis montée en compétences sur le développement commercial, une part importante de notre métier. En outre, le cabinet Robert Walters nous accompagne et nous forme à travers des masterclass au moment de l’intégration et des formations continues tout au long de notre parcours.

  • Quels sont les prérequis pour rejoindre ton équipe ?

Il faut impérativement avoir eu une expérience opérationnelle dans les Achats, la Supply ou la Logistique, quel que soit le secteur d’activité.  Il faut également aimer travailler dans un environnement stimulant et exigeant.

Selon moi, les soft skills sont très importantes pour réussir ce virage professionnel : le sens du contact humain, l’ouverture d’esprit, la capacité d’adaptation et l’esprit entrepreneurial sont essentiels pour rejoindre notre équipe. A Lyon, nous sommes une équipe de 20 personnes, il est donc primordial que notre prochain collègue s’intègre pleinement et participe à la bonne ambiance de travail.

Enfin, il me semble que devenir consultant en recrutement s’adresse à ceux qui souhaitent donner du sens à leur carrière professionnelle, sont curieux et désireux d’échanger avec des candidats et des entreprises pour comprendre les organisations.

  • Quelle est la plus-value du bureau de Lyon ?

Rejoindre le bureau de Lyon, c’est s’ancrer dans la première région industrielle de France. Avec son portefeuille d’activités diversifié, l’industrie régionale présente de nombreux points forts dans les activités de pointe (machines pour l’industrie du futur, numérique, industrie de la santé, éco-technologiques, plasturgie, textiles techniques) et dispose de pôles de compétences dans l’hydro-électricité, le nucléaire, le solaire et l’hydrogène. Autant de clients passionnants que nous accompagnons dans leur stratégie de recrutement de nouvelles compétences.

Du côté de l’équipe, nous sommes un bureau à taille humaine, ce qui permet davantage de partage entre les divisions : nous échangeons régulièrement sur nos best practices et nous nous soutenons au fil de nos missions. 

Ce métier vous intéresse ?

Contactez notre équipe Talent Acquisition via le formulaire ci-dessous :

Nos actualités 

»

Nous connaître 

»

Nos offres en internes 

»