La satisfaction client au cœur des nouveaux enjeux de la supply chain

Paris, le 28 mars 2022

Depuis le Covid-19, la fonction supply chain est devenue centrale dans les entreprises, et de nouveaux enjeux sont apparus pour les professionnels de ce secteur. Alors que le nombre d’offres d’emploi en supply chain a augmenté de près de 60% en un an, les experts du cabinet Robert Walters reviennent sur les tensions actuelles qui persistent sur ce marché.

Une fonction redéfinie par la crise

Le e-commerce a été particulièrement sollicité par les consommateurs lors de la pandémie, entraînant des bouleversements majeurs au sein des entreprises, qui ont dû redéfinir leurs priorités et l’organisation de leur supply chain. Impactée par son environnement, cette fonction est passée en quelques mois de fonction support à réel pilier de l’entreprise, au cœur de la stratégie.
Au cours de cette période, l’un des enjeux principaux était d’éviter les ruptures d’approvisionnement, et ainsi de privilégier la satisfaction client

« Les entreprises ont dû s’adapter et trouver de nouvelles manières de fournir leurs clients, obligeant les professionnels de la supply chain à faire preuve de souplesse et de réactivité », explique Cléo Gouiffes, Senior Consultant
au sein du cabinet Robert Walters

Depuis quelques mois, l’importance donnée à ces métiers a complètement changé, et on leur demande désormais de pouvoir communiquer sur leurs métiers et projets, à tous les niveaux de l’organisation. « On observe aujourd’hui une réelle transversalité, qui n’existait pas ou peu jusque-là », ajoute Cléo.

Toutefois, si le nombre de cadres sur les postes de supply chain progresse, ces-derniers se montrent de plus en plus exigeants envers les entreprises cherchant à les recruter, amplifiant la guerre des talents.

Les nouvelles attentes des cadres de la Supply Chain font grimper les salaires

Face au nouveau positionnement plus stratégique de la fonction supply chain, les professionnels réalisent que le marché évolue et souhaitent ainsi se repositionner, tant sur le plan de leurs missions que sur leur rémunération. Très sollicités, ils ont l’embarras du choix et peuvent ainsi entamer plusieurs processus de recrutement en même temps. 

« Il y a une vraie nécessité pour les recruteurs de réduire la durée des processus, de séduire les candidats et d’être plus attractifs », ajoute Marie Roux, Senior Consultant au sein du cabinet Robert Walters.

Les candidats de la supply chain recherchent des challenges d’organisation, de construction, voire de structuration de la supply en-to-end, avec un réel support du top management, qui saura considérer leur valeur ajoutée. En ce sens, les recruteurs pourront proposer des perspectives d’évolution attractives à ces professionnels, afin de pouvoir espérer les attirer au sein de leur structure.

Conscients de leur valeur ajoutée sur le marché, mais également au sein des entreprises, les cadres n’hésitent pas à demander un salaire plus élevé, faisant ainsi augmenter les prévisions des rémunérations en 2022 :

  • +9% pour le poste de S&OP Manager*
  • +9% pour le poste de Responsable logistique et transport*
  • +11% pour le poste de Directeur Supply Chain*

Toutefois, si les attentes des candidats ont évolué, les entreprises ont-elles aussi revu leurs attentes vis-à-vis de ces derniers et sont désormais plus attentives aux compétences des profils qu’elles recrutent.

Des entreprises (trop) exigentes

Les codes ont changé, le marché s’est tendu, et face à une évidente pénurie de talents et de compétences, les entreprises doivent s’adapter et attirer de nouveaux collaborateurs. Cependant, les contextes sanitaire, écologique et géopolitique rencontrés ces derniers temps ont complexifié les enjeux des entreprises, les rendant plus exigeantes quant aux compétences des candidats. Elles recherchent désormais des talents capables de s’adapter à tous types de situations.

« Les entreprises recherchent des candidats diplômés, parlant plusieurs langues, possédant des soft skills telles que la capacité à travailler en mode projets par exemple. Elles souhaitent se rassurer en recrutant des profils expérimentés, qui auront toutes les compétences nécessaires pour s’adapter, peu importe la direction qu’elles prendront », explique Marie

Cependant, ces profils sont difficiles à trouver car peu de candidats rassemblent l’ensemble de ces critères« Les entreprises doivent définir leurs besoins et enjeux actuels, et la personnalité du candidat fera le reste », souligne Cléo.

En 2022, les entreprises qui prendront conscience de la réalité du marché et sauront adopter de nouveaux modes de recrutement tireront leur épingle du jeu et pourront attirer les meilleurs talents.

*profils ayant entre 10 et 15 ans d’expérience

Le marché de l'emploi 2022 | Achats & Supply Chain 

»

Management de transition 

»

Contact presse

Nos experts en recrutement sont à votre disposition pour vous apporter leur éclairage sur l'ensemble des problématiques RH, emploi et recrutement.

Océane Bordier
Chargée de contenu éditorial
et relations presse
+33 6 60 58 31 09
oceane.bordier@robertwalters.com