Alors que les femmes gagnent encore 15% de moins que les hommes en France, un collectif invite les salariées à cesser le travail le 7 novembre à 16h34 : c'est à partir de ce moment précis que les femmes travailleraient bénévolement jusqu’à la fin de l’année.
Egalité des salaires, mais aussi programmes de mentoring, formation, perspectives d’évolution... si une entreprise souhaite attirer et retenir des femmes, elle doit mettre en œuvre une réelle stratégie de gestion des talents.

Comment les employeurs peuvent-ils améliorer la rétention des talents féminins ?

Dans quelques semaines, le cabinet Robert Walters publiera un livre blanc dont l'objectif est d'encourager la diversité des genres en entreprise.
En analysant les réponses de 2 750 cadres et 250 employeurs à une enquête approfondie, le cabinet de recrutement fera le point sur les avancées en matière de gestion des talents féminins et sur leurs attentes.

Quelques chiffres clés en avant-première

  • 98% des femmes prennent en considération les possibilités d'évolution en interne avant d'intégrer une entreprise.
  • Selon un tiers des salariés, les hommes sont mieux payés que les femmes à expérience et poste équivalents.
  • 31% des femmes ont déjà bénéficié d'un programme de mentoring, ce taux s’élève à plus de 40% chez les hommes.
  • 52% des femmes ont le sentiment de devoir davantage faire leurs preuves en entreprise qu’un homme.

Femmes : entreprise et leadership

Conseil en

recrutement 

»