Enquête : les cadres français et la rémunération

30/6/2015

France

Une enquête menée par Robert Walters auprès de 6 500 candidats révèle des données clés sur le marché de l’emploi. Le cabinet de recrutement spécialisé consacre un deuxième focus sur la façon dont les cadres français perçoivent leur rémunération*.

Est-ce que les cadres français sont payés à leur juste valeur ?

Si les cadres français sont confiants à l’égard de leur carrière (voir le volet 1 de notre enquête sur la confiance), ils le sont moins sur la question de leur rémunération. Premier chiffre marquant : ils sont 60% à considérer ne pas être payés à leur juste valeur. Cette situation témoigne de la différence qu’il existe entre des candidats à l’affût d’une revalorisation régulière de leur rémunération, et des entreprises limitées dans les augmentations consenties.

En comparaison avec les autres pays européens, la France compte le plus d’insatisfaits sur ce sujet, talonnée de près par l’Irlande (55%). En Belgique, aux Pays-Bas, en Suisse et au Luxembourg, les cadres sont en moyenne 35% à considérer ne pas être payés à leur juste valeur, soit quasiment deux fois moins qu’en France.

Place à la prudence

De fait, les Français restent méfiants à l’égard de leur rémunération, rarement prêts à faire des concessions. Ils seraient 40% à refuser toute baisse de salaire, qu’importe les avantages offerts à côté, contre 20% en moyenne dans les autres pays d’Europe. Il est cependant intéressant de souligner que 28% des mêmes répondants seraient prêts à faire cet effort pour un meilleur équilibre vie professionnelle/vie privée.

De la même manière, les Français favorisent la sécurité de l’emploi, préférant un CDI (51%) à un emploi de rêve qui serait proposé en CDD. Si la sécurité est également privilégiée dans les autres pays, la propension au changement est plus importante : en moyenne, 30% des cadres interrogés sont prêts à accepter le poste idéal, quelle que soit la durée du contrat, contre 18% en France.

En conclusion

Ces chiffres montrent que les cadres français manquent de confiance à l’égard de la politique salariale de leur entreprise, alors qu’ils sont 75% à croire en leur vie professionnelle comme l’a démontré le premier volet de l’étude. Un travail important reste encore à faire pour satisfaire les attentes de chacun sur le sujet de la rémunération.

Découvrez également le volet 1 des résultats de notre enquête sur les cadres français et la confiance.

Conseil 

en recrutement

Read more »