+34% du volume d’offres d’emploi au 1er trimestre 2016 : la progression annoncée se confirme

La 13ème édition du Baromètre Européen de l’Emploi de Robert Walters révèle une hausse d’environ 34% du nombre d’offres d’emploi par rapport au dernier trimestre 2015. « La reprise pressentie fin 2015 s’est confirmée en France et pour tous les secteurs d’activité », précise Coralie Rachet, directrice France du cabinet Robert Walters.

Une hausse généralisée*

La fonction commerciale, important vecteur d’emploi, continue sa progression (+38%) avec 110 425 offres parues au premier trimestre 2016.

Les signaux sont aussi au vert pour les ressources humaines (+45%), avec l’émergence des métiers relatifs à l’accompagnement du changement, la marque employeur et la digitalisation. Cette croissance favorise les profils faisant preuve d’agilité et d’une approche stratégique.

L’IT connaît aussi une croissance significative (+15%), qui se justifie par la recherche de profils spécialisés en big data, applications, cloud et objets connectés.

Par ailleurs, assurance et banque renforcent leur recrutement d’experts confirmés (67 537 offres) pour répondre à l’évolution et à la complexité des exigences réglementaires nationales et européennes (risque, conformité, normes prudentielles, fraude…).

Régions : une croissance soutenue

L’attractivité des régions continue à s’imposer : elles affichent les plus fortes progressions, avec 69% pour Lyon et 38% pour Lille (contre 29% à Paris). A Toulouse, le rapprochement territorial avec le Languedoc-Roussillon devrait augmenter l’attractivité du Sud-Ouest, plaçant ainsi le nouvel ensemble à la 5e place des régions accueillant le plus de cadres du privé (7% des cadres ont élu domicile dans la région, selon l’Apec).

Au-delà de la qualité de vie qui attire les candidats désireux de trouver un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, les grandes métropoles sont dynamisées par des sites de production et pôles d’excellence actifs.

A Lyon, l’industrie génère un important volume d’offres, notamment avec des ouvertures de postes pour des directions de site ou de production. En outre, la forte hausse dans le secteur de la santé témoigne de la croissance des biotechnologies et de l’orthopédie.

Des candidats ouverts au changement mais plus sélectifs

Nous assistons à une reprise plus affirmée du marché de l’emploi, qui a un impact direct sur les volumes de recrutement en middle et top management. Les candidats se montrent plus ouverts aux opportunités de carrière et moins frileux au changement. C’est le moment pour les entreprises de professionnaliser leur processus de recrutement, souvent trop long, et d’assoir leur marque employeur.

« Ces chiffres témoignent d’une plus grande confiance du marché de l’emploi en 2016 en France, mais également en Europe où les chiffres suivent les mêmes tendances », conclut Coralie Rachet.

*Comparaison des volumes d’offres d’emploi entre le dernier trimestre 2015 et le premier trimestre 2016.

Comparez votre
salaire 

Read more »