Management de transition : une solution multisectorielle

pink-abstract


Au sein du cabinet de recrutement Robert Walters, le management de transition s’est segmenté au fil des années par expertises pour répondre à la croissance d’une demande multisectorielle. Outre les secteurs historiques de la finance et des ressources humaines, une équipe dédiée aux spécificités de la banque, assurance et immobilier s’est ainsi créée. A sa tête, Isidro Bosch, manager et ancien responsable financier. Depuis 2010, il intervient sur le segment large des institutions financières (banque, assurance et prévoyance) et par voie de conséquence sur l’immobilier, actif transversal sur ces institutions. Le spécialiste revient ici sur les raisons qui expliquent l’intensification du recours au management de transition dans ces secteurs-là.

Depuis plusieurs années, le monde de l’emploi connaît une mutation en profondeur. L’urgence, le manque de visibilité et les contraintes réglementaires auxquelles les entreprises doivent faire face font émerger des métiers et des modes de travail nouveaux. Les mentalités changent. A ce jour, 40% des CDI sont rompus au bout d’un an et 8 embauches sur 10 se font via un CDD.

Ces données soulèvent un point essentiel : les modes de travail qui privilégient la gestion en mode projet tel que le management de transition, apparaissent comme une solution partielle au chômage en France. Et c’est valable dans tous les secteurs, même dans ceux qui pouvaient s’y montrer jusque-là réticents.

L’assurance face aux réglementations

L’assurance reste sans doute où la mutation est la plus importante avec de forts mouvements de concentration. Le contexte réglementaires (ANI et Solvency II) a imposé aux acteurs de marché d’investir sur des métiers spécifiques. N’ayant que peu de visibilité sur les conséquences de ces changements, beaucoup d’entreprises du secteur se sont tournées vers des managers de transition spécialisés sur l’actuariat, la direction des risques, le droit européen ou encore la compliance pour répondre à l’actualisation des normes et faire face aux obligations de résultat demandés par les régulateurs.

La banque face à la digitalisation

L’ère du numérique a modifié en profondeur la structure traditionnelle de la banque. Les agences disparaissent au profit des banques en ligne. Cette évolution impose une gestion du risque redoublée : risque lié à la protection des données personnelles et à la confidentialité ; et risque réglementaire avec Bâle III et les nouvelles réglementations du type EMIR, MIFID et MIF II. Dans ce contexte d’hyper-vigilance, les banques font appel à des managers de transition spécialisés dans la lutte anti-blanchiment, la fraude, le risque crédit, le risque marchés (taux, change, cotation) et la compliance.

L’immobilier face à la croissance

L’immobilier renoue avec la croissance, que ce soit sur le tertiaire, logistique ou résidentiel. Avec la reprise des levers de fonds, de nouveaux mandats et de nouveaux programmes sont confiés aux promoteurs. Notamment dans des secteurs mouvants comme la santé ou le tertiaire. A cela, s’ajoutent les directives européennes telles que l’AIFM, qui imposent une obligation de reporting. Dans ce contexte de reprise prudente et réglementée, les fonds d’investissement se tournent vers le management de transition pour deux types de besoins bien identifiés. D’un côté, les fonctions supports de la direction financière et juridique ; et les fonctions expertes de la direction de programme, de l’asset et du property management.

Face à l’incertitude des besoins du marché, le management de transition s’impose comme une réponse adaptée. La souplesse de l’outil, son efficacité, sa neutralité, sa compréhension des enjeux business et sa capacité à rassurer les équipes en place constituent des arguments compétitifs. Surtout dans des secteurs soumis à de fortes réglementations, où la pression est forte.

Isidro Bosch
Senior Manager
Management de Transition
Robert Walters

Après une double formation financière et juridique, Isidro Bosch démarre sa carrière en France à des fonctions de responsable financier au sein de grands groupes internationaux (Renault, Cap Gemini, Unibail-Rodamco). Il rejoint le groupe Robert Walters en 2010 pour participer au développement du département Management de Transition. Après avoir créé le pôle Financial Services en 2014, Isidro Bosch est aujourd’hui en charge des équipes spécialisées dans les secteurs Banque, Assurance, Real Estate et Private Equity. 

Vous souhaitez rencontrer notre division Management de Transition ? Contactez-nous.