Share

LBO : quand le recours au DAF de transition s’impose

Dans un contexte de mutation rapide, les LBO sont devenus monnaie courante. Beaucoup de sociétés dotées d’un potentiel sous-exploité sont reprises par des fonds désireux de les relancer dans la compétition mondiale. Ce rachat entraîne une modification majeure dans leur statut capitalistique qui impacte en profondeur l’approche financière. L’importance de l’enjeu exige le recours d’un expert capable d’agir vite et bien pour conduire ce changement dans les meilleures conditions. Directrice de l’activité dédiée au management de transition chez Robert Walters, Karina Sebti explique l’intérêt à recourir à une expertise à la demande dans les contextes délicats de LBO.

Chaque LBO est unique

Exigences des fonds d’investissement, état économique et social de la société rachetée, qualité des équipes en place… les critères qui influencent la gestion d’un LBO sont nombreux et l’acheteur ne les maîtrise pas toujours. De surcroît, le secteur et l’activité exigent souvent des compétences spécifiques pour gérer un LBO.

Deux cas possibles : 

  • Les fonds décident de capitaliser sur les équipes existantes parce que le DAF en place maîtrise les enjeux liés aux fusions et aux acquisitions et peut compter sur ses équipes comptables et trésorerie pour gérer le cash. 
  • Dans le cas où les fonds décident de recruter un nouveau DAF en CDI, lui aussi aura besoin de l’accompagnement d’une compétence qui se positionne comme un bras droit solide.

 

Industrie française : passer de l’amélioration conjoncturelle à la croissance durable
Industrie française : passer de l’amélioration conjoncturelle à la croissance durable
Industrie française : passer de l’amélioration conjoncturelle à la croissance durable
Industrie française : passer de l’amélioration conjoncturelle à la croissance durable
Industrie française : passer de l’amélioration conjoncturelle à la croissance durable

Un jeu d’équilibriste

Dans le cas plus problématique où le DAF en place n’est pas adapté à la situation et qu’il est urgent de le remplacer, le fonds, en accord avec la direction générale de la société rachetée, peut se tourner vers un manager de transition spécialisé M&A, disponible immédiatement et capable de prendre en main l’ampleur du projet. Sa neutralité politique et sa connaissance des enjeux liés aux M&A sont clés pour permettre de contribuer à la mise en place de la stratégie opérationnelle avec la direction générale et au maintien du soutien financier durant le LBO avec le fonds.

En bref, quelle que soit la situation de la société rachetée, les fonds ont tout à intérêt à recourir au management de transition. Notre rôle en tant que cabinet de recrutement spécialisé est de trouver le manager de transition qui sera capable de relever le défi en un temps record, en respectant à la fois les exigences du fonds et celles de la direction générale. C’est un jeu d’équilibriste qui requiert une capacité d’écoute sans précédent et une compréhension fine des tenants et aboutissants d’un LBO.

La valeur ajoutée d'un manager de transition

  • Caractère indépendant, nerf solide, âme entrepreneuriale, rôle de business développement.
  • Connaissance des enjeux liés au LBO.
  • Catalyseur du changement.
  • Capacité à gérer une pression forte et des enjeux contradictoires.
  • Capacité à se positionner comme un relai diplomatique entre le fonds et la direction générale.
  • Equilibre entre réflexion stratégique et actions opérationnelle.

Karina Sebti
Directrice Management de Transition
Robert Walters

Diplômée de KEDGE Business School, Karina Sebti débute sa carrière en tant que Consultante Senior Risk Management chez Dun and Bradstreet. Durant une dizaine d’années, elle occupe les postes de directrice associée et directrice générale au sein de grands cabinets, et développe son expertise en ingénierie financière et management de transition. Elle rejoint le Groupe Robert Walters en 2004 et l’accompagne dans son développement en créant la division Management de Transition en France, dont elle est aujourd’hui directrice.

Vous souhaitez rencontrer notre division Management de Transition ? Contactez-nous.