Entretien d'embauche : les bonnes réponses

entretien-d-embauche

Sur un marché tendu où la concurrence est féroce, prononcer les mots qu’il faut au bon moment peut vous faire décrocher le poste auquel vous aspirez tant. Préparez-vous grâce à nos bonnes réponses aux questions délicates posées en entretien.

Pourquoi postulez-vous ?

Soyez sincère. Pourquoi voulez-vous ce poste ? Êtes-vous réellement intéressé ? Êtes-vous impressionné par l’approche de l’entreprise en matière de responsabilité sociale ? Ou êtes-vous seulement motivé par une hausse juteuse de votre salaire ?

Nous vous conseillons de ne pas vous arrêter au package de rémunération mais bien d’étudier tous les aspects d’un poste, comme l’adéquation culturelle, le style de management, les avantages, les opportunités de croissance, etc., avant de prendre une décision. Ces facteurs sont fondamentaux.

Pour répondre à cette question, vous devez savoir exactement ce qu’on attend de vous. Préparez-vous et menez votre petite enquête. Avez-vous consulté un descriptif du poste ? Avez-vous parcouru le site Web de l’entreprise ? Connaissez-vous des gens qui travaillent pour l’entreprise et qui la considèrent comme un bon employeur ?

Évitez les réponses défensives qui commencent par parce que, du type : « Parce que je pense que je ferais du bon travail ; parce que ce poste représente pour moi une bonne opportunité ; parce que la rémunération est stimulante. »

Nous recommandons plutôt une réponse du type : « J’ai lu le descriptif du poste, j’ai parcouru le site Web de votre entreprise, et ce poste m’a séduit car je pense avoir les compétences requises et que les responsabilités complémentaires qu’il me permettra d’obtenir m’intéressent fortement. »

Adaptez votre réponse en fonction du poste. Vos responsabilités seront-elles élargies ? Devrez-vous rendre des comptes à un seul dirigeant senior et non plus à 50 ? Votre périmètre de travail sera-t-il plus diversifié, aurez-vous l’opportunité de vous investir dans les projets et les événements de l’entreprise ?

Pourquoi devrais-je vous recruter ?

Le moment est venu de vous vendre. Pourquoi devrait-on vous recruter ? Êtes-vous bien organisé ? Maîtrisez-vous parfaitement Microsoft Office et possédez-vous d’excellentes connaissances de PowerPoint et d’Excel ? Êtes-vous créatif et pensez-vous vraiment pouvoir ajouter de la valeur à l’entreprise ?

À l’aide du descriptif de poste, tâchez de souligner vos atouts en vous appuyant sur des exemples de missions accomplies en lien avec les exigences souhaitées pour le poste auquel vous postulez.

Par exemple : « Je pense répondre parfaitement aux exigences listées par le descriptif du poste, je pourrais vraiment exceller dans ce rôle : j’apprécie particulièrement le fait de travailler dans ce secteur (ou sur ce type de rôle). Dans mes précédentes fonctions, j’étais chargé de… (appuyez-vous sur des exemples exacts pour prouver votre valeur). »

Faire preuve d’enthousiasme et paraître confiant dans vos réponses est une attitude judicieuse. Si vous ne réussissez pas à vous convaincre que vous seriez parfait dans ce rôle, vous aurez d’autant plus de mal à en persuader les autres.

Quels sont vos principaux points faibles ?

Cette question est réputée négative et les recruteurs s’en servent souvent pour tester votre capacité à rester calme. Inutile de se voiler la face : nous avons tous nos points faibles, personne n’est parfait. Pas question pour autant de laisser ces défauts vous empêcher de décrocher le poste idéal. Vous devez au contraire chercher à les transformer en points positifs.

Analysez le descriptif du poste et sélectionnez une responsabilité pour laquelle vous pourriez vous améliorer. Par exemple, êtes-vous mal à l’aise pour les présentations en public ? Votre gestion du temps peut-elle s’améliorer ? Pensez-vous qu’un peu de formation à Microsoft Office ne vous ferait pas de mal ?

Vous pouvez ainsi répondre (en fonction de vos points faibles) : « J’ai conscience que mes compétences système, Microsoft Excel et PowerPoint ne sont pas des plus pointues mais j’y travaille sur mon temps libre » ou « Je pense que je peux améliorer ma gestion du temps. » « J’ai planché sur les méthodes de planification pour améliorer la hiérarchisation de mon travail. »

Éviter de paraître « perfectionniste » ou de dire des choses comme « je ne me connais pas de réels points faibles ». Tout ce que vous réussirez à dégager, c’est l’impression que vous êtes arrogant et trop sûr de vous.

Un entretien ne doit pas être un processus difficile à condition de bien vous préparer et de savoir exactement pourquoi vous postulez. La clé d’un entretien réussi est de vous montrer positif et de vous vendre en permanence, en insistant sur vos atouts et vos achèvements passés, et en soulignant en quoi vous pouvez ajouter de la valeur pour un employeur.

Découvrez nos offres d’emploi en Juridique et Fiscal.

Créez

votre alerte emploi

Read more »

Dernières offres d'emploi publiées