Demander une augmentation

immeuble

Antoine Morgaut, CEO Europe et LatAm de Robert Walters, s'exprime sur la perception en France de la négociation de salaire, et analyse les leviers à actionner pour mener à bien cet exercice délicat.

C’est culturel en France : il y a une gêne à parler d’argent. Cependant, cela change progressivement. Dans ce monde libéral, où la jeune génération opte pour des rapports professionnels directs, les patrons ne sont plus surpris par les demandes d’augmentation.

En tout état de cause, si l’entretien annuel n’est pas aménagé, tout salarié est en mesure de l’exiger. Il y a trop souvent un manque de communication entre le patron et l’employé, alors qu’il est concrètement impossible de travailler dans une entreprise sans savoir ce que la hiérarchie pense de soi.

L’objectif d’un entretien annuel d’évaluation est de s’assurer que patron et salarié sont contents l’un de l’autre. La satisfaction est en général réciproque. Sinon, il y a eu des alertes au préalable. C’est l’occasion d’établir un bilan de l’année écoulée et de discuter des objectifs.

N'hésitez pas à vous prononcer clairement, de façon posée et structurée.

C’est en fin d’entretien, une fois toutes les problématiques évoquées, qu’est normalement abordée la question de la rémunération. Si le manager n’en parle pas spontanément, voire se débrouille pour mettre le collaborateur mal à l’aise, celui-ci ne doit pas hésiter à se prononcer clairement, de façon posée et structurée.

Certaines compétences sont plus recherchées que d’autres. Aussi le cadre doit oser alerter son employeur sur le risque qu’il puisse être tenté par des sirènes pour des raisons financières. Et, au dessus de 10% d’écart, les sirènes se font plus bruyantes et plus attractives.

Découvrez nos offres d'emploi en Marketing & Commercial.

Retrouvez nos

conseils carrière 

Read more »

Dernières offres d'emploi publiées