Devenir chargé de recrutement : le parcours de Luc

Devenir chargé de recrutement chez Robert Walters | Luc Antunes

Luc a rejoint notre équipe finance en décembre 2017 pour accompagner nos consultants dans leurs missions de recrutement. En tant que chargé de recrutement, il a pour principale mission de créer et d'entretenir un réseau de candidats et de leur présenter des opportunités professionnelles qui correspondent à leurs aspirations.

Retour sur son parcours et son rôle de chargé de recrutement au sein de la division finance du cabinet.

  • Quel a été ton parcours avant d’intégrer le cabinet ?  

J’ai suivi une classe préparatoire aux grandes écoles de commerce avant d’intégrer un Master à Kedge Business School. Lors de mes stages, j’ai eu l’opportunité de travailler dans un environnement multiculturel en tant qu’assistant parlementaire au sein de la Commission des Affaires économiques et monétaires du Parlement Européen, puis j’ai découvert le monde du recrutement au sein d’un cabinet spécialisé. Cela m’a conforté dans mon choix d’orientation, et motivé à intégrer un grand cabinet de recrutement international.

C’est la raison pour laquelle j’ai rejoint Robert Walters en 2017, en tant que chargé de recrutement au sein de la division finance d’entreprise et finance de marché. 

  • Quel est le rôle d’un chargé de recrutement ?

En tant que fonction support, le chargé de recrutement a un rôle fondamental de soutien et d’accompagnement auprès des consultants en recrutement. Sa connaissance du marché et son expertise métier lui permettent de les conseiller et de les accompagner dans leur quotidien, leur offrant un gain de temps et d'efficacité. 

D’un point de vue opérationnel, j’interviens dans le sourcing et la prise de contact avec les candidats : je participe aux entretiens avec les consultants de mon équipe et aux suivis de missions auprès des clients. D’un point de vue administratif, je suis en charge de l’ensemble du reporting, du traitement des notes d’entretien et j’interviens en soutien à la prospection commerciale. Je participe également régulièrement à des projets internes (formations, mise en place de nouveaux outils et process, etc.). 

  • Qu’est-ce qui te stimule le plus dans ton job ? 

Le plus stimulant est de réussir à trouver le meilleur candidat pour nos clients, ce qui passe par la bonne compréhension des enjeux et des problématiques de recrutement, mais aussi par la connaissance des entreprises pour lesquelles nous travaillons et de leurs écosystèmes. Pouvoir aider mon équipe au quotidien et participer aux succès collectifs est ma plus grande satisfaction.

Nous venons tous de milieux très différents, et c’est cette diversité qui me plaît et qui fait notre force. Robert Walters est un groupe engagé : nous sommes conscients de l’impact concret que nous pouvons avoir sur la vie des autres, et convaincus de la nécessité de fournir un service de qualité auprès des entreprises qui nous font confiance. Cette confiance se retrouve dans mon quotidien. Je travaille dans un environnement exigeant mais bienveillant, dans lequel chacun a sa place, et où l’on peut faire valoir et entendre ses idées, apporter sa contribution.

  • Quels sont les prérequis pour être chargé de recrutement ?

Je pense qu’un chargé de recrutement doit avant tout avoir l’esprit d’équipe, le sens du collectif. Chaque consultant est différent et a sa propre manière de travailler, il faut donc être capable de s’adapter à chaque instant, et surtout être à l’écoute. Enfin, notre métier impose d’être réactif pour répondre aux besoins de nos clients, ce qui demande beaucoup d’organisation et de rigueur, mais également de la résilience, en particulier lorsque plusieurs recrutements interviennent en même temps.

Alors vous aussi, le métier de chargé de recrutement vous intéresse ? Rejoignez-nous.

Nos offres en internes 

»

Nos actualités 

»

Nous rejoindre 

»

Nous connaître 

»

Dernières offres d'emploi publiées