A la recherche du travail idéal

immeuble-uk

Sur un marché du travail tendu et marqué par une pénurie des talents, les employés font la pluie et le beau temps. Grâce à la mondialisation et à un accès accru à l’information et aux technologies, de nombreux candidats talentueux prennent conscience de leur valeur sur le marché et de leurs ambitions.

De leur côté, les entreprises renforcent leurs exigences, notamment en terme de volume horaire. Les jeunes cadres ne se satisfont plus d’un package de rémunération attractif ni d’avantages ou de bonus jugés un peu fades. Ils cherchent à s’épanouir au travail.

De nombreuses études indiquent que l’une des principales raisons du départ d’un collaborateur est son manager.

Avant de vous aventurer sur le marché du travail, vous devez déterminer vos aspirations réelles. Pour cela, il est essentiel non seulement de bien vous connaître, mais aussi de comprendre les facteurs à même de vous aider dans votre quête du poste idéal.

La pertinence du poste

Pour déterminer si un poste est adapté à votre profil, vous pouvez par exemple confronter ses exigences à votre personnalité. La théorie de la compatibilité poste-personnalité de John Holland se fonde sur la notion d’adéquation entre les traits de caractère d’un individu et l’environnement de travail potentiel. Ainsi, si vous êtes investigateur, curieux, indépendant et que vous disposez d’une bonne capacité d’analyse, vous apprécierez sans doute un emploi de journaliste.

À l’inverse, une personne conventionnelle et pragmatique préférera probablement une carrière de comptable. Chercher de manière proactive un poste qui correspond à votre personnalité vous permet d’améliorer votre performance, d’accroître votre degré de satisfaction et de réduire le taux de rotation.

Néanmoins, les dirigeants actuels considèrent comme fondamentale la capacité d’adaptation d’un candidat et sa flexibilité à répondre à un environnement en mutation. Répertorier vos traits de personnalité peut certes servir à déterminer votre poste idéal, mais ce qui importe réellement est votre capacité à vous adapter aux nouveaux défis une fois ces fonctions endossées.

La culture de l’organisation

Ces derniers temps, les procédures de recrutement tendent à faire correspondre la personnalité des collaborateurs à la culture globale de l’organisation plutôt qu’aux caractéristiques d’un poste en particulier. Ainsi, une personne ouverte, extravertie et sociable sera plus stimulée au sein d’une culture qui accorde une part importante à l’esprit d’équipe. Les profils très conviviaux chercheront quant à eux à travailler dans un climat qui met l’accent sur l’accompagnement. De la même manière, les collaborateurs créatifs et visionnaires conviendront mieux à une entreprise qui met l’accent sur l’innovation plutôt que sur la normalisation et la réglementation.

Le leadership d’une entreprise, son management résolument tourné vers l’avenir ainsi que la culture, les valeurs et l’éthique de ses collaborateurs sont quelques-unes des qualités incarnées par les meilleurs employeurs mondiaux.

Le Grand Patron

De nombreuses études indiquent que l’une des principales raisons au départ d’un employé est son manager. Le PDG est sans nul doute l’un des facteurs clés de la culture d’une organisation : le candidat malin doit recueillir des informations sur le dirigeant d’une entreprise, son style de management et sa personnalité en discutant avec des personnes qui le connaissent, ou en demandant conseil auprès d’autres professionnels et partenaires du secteur.

Avant de vous engager, voyez si les employés sont motivés et apprécient leur travail, étudiez les facteurs de motivation et les programmes de bien-être mis en place par l’entreprise. Quel est le sentiment général du personnel, des acteurs du secteur et même des ex-collaborateurs vis-à-vis de votre futur manager et/ou quel est le taux de rotation des effectifs de l’entreprise ? Le poste idéal pourrait s’avérer bien moins séduisant si votre manager est un véritable cauchemar.

Opportunités et défis

Le marché est en mal de candidats. Non seulement ceux-ci disposent d’un plus grand choix d’options de carrière, mais ils se voient aussi proposer de multiples offres d’emploi. La pluralité de ces choix exhorte les candidats à refuser l’ordinaire. Ils veulent être mis au défi et stimulés, apprendre et évoluer. Soyez à l’affût des organisations qui proposent une formation régulière de leurs effectifs, des programmes d’évolution et de développement personnels ou encore l’opportunité d’endosser de nouvelles fonctions et de prendre en charge de nouveaux projets. Privilégiez les sociétés qui favorisent l’exposition aux marchés internationaux et/ou des programmes de planification à long terme d’évolution de carrière ou de succession.

Réseau et autopromotion

Le réseau consiste à rencontrer de nouvelles personnes, à leur donner l’opportunité d’en apprendre plus sur vous, à prospecter pour un poste, un contrat ou un client, et à élargir votre votre sphère d’influence. Une utilisation efficace du réseau renforce indéniablement votre employabilité.

Inscrivez-vous aux forums commerciaux, aux associations, aux clubs et aux organismes professionnels : ils vous ouvrent de nombreuses opportunités de rencontrer des profils intéressants venus de différents secteurs. Marketez votre profil en vous distinguant dans ces événements sociaux ; dès que l’occasion se présente, mettez en avant vos atouts et vos réussites, formulez des commentaires pertinents qui indiquent que vous êtes visionnaire, que vous conjuguez leadership et recul, faites appel à votre expérience du marché pour alimenter une discussion, et posez des questions qui encouragent les autres à vous faire confiance et à partager leurs réussites.

Non seulement vous en tirez des enseignements bénéfiques, mais vous accédez également à des informations clés et à des opportunités d’emploi auxquelles vous n’auriez peut-être pas eu accès.

Conseil carrière

Read more »

Dernières offres d'emploi publiées