Négocier son salaire à l’aide d’un cabinet de recrutement

diagramme

Abordée sans langue de bois entre le candidat et le cabinet de recrutement, la conversation sur la future rémunération repose sur la connaissance précise des grilles de rémunération appliquées par l’entreprise.
 

Voici quelques conseils pour négocier son salaire avec l'aide d'un cabinet de recrutement.

 

Un candidat peut-il échanger sur sa future rémunération avec le cabinet de recrutement ? Si oui, quel avantage en tire-t-il ?

Le consultant doit être à la fois l’allié du candidat et celui de l’entreprise, l’intérêt étant de trouver un accord commun entre les trois parties (candidat, entreprise, cabinet).
Il faut savoir trouver le bon équilibre dans cet accord tripartite entre le candidat, l'entreprise et le consultant.

Le bénéfice que le candidat peut en tirer réside dans le fait de pouvoir parler, en toute liberté et connaissance de cause, d’un sujet parfois difficile à aborder avec les entreprises : l’argent.

Quelle est la bonne attitude à adopter pour aborder un sujet aussi sensible ?

Première chose : le candidat doit se montrer curieux face au fonctionnement de l’entreprise, notamment sur les disparités qui existent dans l’articulation des salaires. Il faut comparer uniquement ce qui est comparable : fixe, variable, voiture de fonction, etc.

Deuxième chose : le candidat doit faire preuve d’une argumentation valable sur la rémunération souhaitée, qui ne soit pas basée sur des aspects personnels, mais sur le risque de changer ou alors sur un benchmark du poste sur le marché.

Qu’est-ce qu’un candidat ne doit surtout pas faire ?

Se braquer, être obtus sur la rémunération sollicitée. Si le candidat prend un risque en allant dans cette entreprise, l’entreprise prend elle aussi un risque. Le salaire d’embauche initial doit être évolutif à moyen terme. Il faut trouver le bon équilibre.

Découvrez nos offres d’emploi en juridique et fiscal.

Conseil

en recrutement

Read more »

Dernières offres d'emploi publiées